Endocrinologie

Qu’est-ce que l'endocrinologie ?

L’endocrinologie est une discipline de la médecine qui s’intéresse et traite les patients souffrant de maladies liées à un déséquilibre hormonal.

Les hormones sont fabriquées par des glandes puis libérées dans la circulation sanguine et vont avoir des actions sur différents organes, tels des messagers.

On citera par exemple l’insuline, impliquée dans le diabète, les hormones thyroïdiennes, les hormones sexuelles, le cortisol, l’hormone de croissance, la parathormone etc…

 

Les pathologies hormonales

L’hypophyse, glande située au niveau du cerveau, joue le rôle de chef d’orchestre de la plupart des hormones. En effet, elle régule ce que les glandes telles que la thyroïde, les ovaires, les testicules ou encore les glandes surrénaliennes vont produire comme taux d’hormones.

Les hormones thyroïdiennes sont sécrétées par la glande thyroïde, organe situé au niveau du cou. Ces hormones vont participer à la régulation de différents organes tel un thermostat. Si la thyroïde fabrique trop d’hormones (hyperthyroïdie), des manifestations telles que des bouffées de chaleur, des tremblements, une accélération du transit intestinal et des palpitations peuvent survenir.

A l’opposé, en cas de manque d’hormones (hypothyroïdie), une frilosité, un ralentissement psychique, une constipation, une fatigue voire une prise de poids sont rapportés. Des médicaments permettent soit de freiner la fabrication d’hormones en cas d’hyperthyroïdie soit de remplacer sa fonction en cas d’hypothyroïdie. Un bilan détaillé (prise de sang, échographie thyroïdienne) doit préalablement avoir lieu chez un spécialiste.  

Des nodules sont souvent retrouvés au sein de la glande thyroïdienne. Ces nodules sont majoritairement bénins et nécessitent uniquement un suivi échographique. Lorsqu’un nodule semble suspect, une ponction est alors proposée pour pouvoir établir un diagnostic.

Les hormones sexuelles sont sécrétées par les testicules et les ovaires, ainsi que pour une partie plus infime, par les glandes surrénaliennes. La testostérone chez l’homme, l’oestrogène et la progestérone chez la femme sont responsables d’une part d’assurer une santé sexuelle adéquate, en termes de libido et de reproduction.

Elles assument également un rôle très important afin de maintenir une santé osseuse adéquate et d’éviter une ostéoporose. Un excès d’hormones masculines (androgènes) chez une femme peut mener à une virilisation (excès de poils, perte de cheveux, acné, irrégularité ou absence de règles).

Le cortisol est une hormone de stress, vitale, sécrétée par les glandes surrénaliennes, organes situés en-dessus des reins. En cas de manque de cortisol (insuffisance surrénalienne), des vertiges, des nausées, des douleurs abdominales ainsi qu’une perte de poids peuvent survenir. Il convient alors de réaliser un bilan spécialisé afin de définir la cause du manque de cortisol et d’introduire un traitement substitutif.

Dans le cas d’un excès de cortisol, une prise de poids, de larges vergetures pourpres, une perte de la musculature proximale,  une tendance aux hématomes et à une fragilité cutanée sont observées. Du diabète et une ostéoporose peuvent également résulter de cet excès hormonal. A nouveau, un bilan spécialisé est requis avant l’instauration d’un traitement qui variera en fonction de l’étiologie.

Lors d’un excès en hormone de croissance durant l’enfance, un gigantisme est observé. A l’âge adulte, alors que les os ont fini de grandir et si un excès en hormone de croissance survient, on parlera d’acromégalie. Cette pathologie se manifeste par un élargissement de certaines structures (langue, espace interdentaire, mains, pieds, articulations, certains traits du visage). Ces manifestations doivent motiver une consultation chez un endocrinologue qui pourra mener les investigations nécessaires et proposer le traitement adéquat.

La parathormone est produite par 4 petites glandes situées autour de la thyroïde. Cette hormone assure l’équilibre du taux de calcium dans le sang. En présence d’un excès de parathormone, due par exemple à une tumeur (le plus souvent bénigne) au sein d’une de ces glandes, le calcium s’élève dans le sang, avec pour conséquence, des calculs rénaux, une ostéoporose, une insuffisance rénale.

Cette liste de pathologies hormonales n’est pas exhaustive. En cas de suspicion d’atteinte endocrinienne, il ne faut pas hésiter à en parler à un médecin qui vous orientera ensuite chez un spécialiste. 

Les maladies endocriniennes nécessitent une prise en charge spécialisée qui débute chez un endocrinologue. Outre un examen clinique spécifique, des examens de laboratoires seront nécessaires afin de doser votre taux d’hormones. Selon la pathologie, des examens complémentaires (radiologie, médecine nucléaire) seront prescrits.